6% DE TAUX D’INTÉRÊT EN 2020, ÊTES-VOUS PRÊT?

aumrentation des taux hypothécaire en 2020

MÀJ 5 juillet 2019

Les tendances sont une observation des détails économiques du moment, cet article n'est plus représentatif en raison des développements récents au niveau politiques et économiques (ex: Guerre commerciale Chine - États-Unis). Visitez la page Tendances taux hypothécaires pour une évaluation à jour des tendances hypothécaires

Date de rédaction de l'article suivant : 24 octobre 2018

Évidemment, ce n’est pas coulé dans le béton, mais c’est tout de même ce qui est affirmé dans la dernière analyse de Moody's Analytics à propos des taux d’intérêts à prévoir au Canada.

Selon les économistes de Moody’s, La Banque du Canada continuera de resserrer ses taux d’intérêt à court terme jusqu’en 2020 afin de parer à l’inflation et de maintenir la valeur du dollar canadien par rapport à sa contrepartie américaine.

 «Avec un certain décalage, le resserrement monétaire entraînera une hausse des taux hypothécaires. Le taux hypothécaire de cinq ans est maintenant d'environ 4,4%, après un creux de 3,6% à la mi-2017; selon les projections de référence de Moody's Analytics, il continuera d'augmenter jusqu'à atteindre un niveau d'environ 6% à la fin de 2020. »

 

UNE AUGMENTATION LE 24 OCTOBRE, PROBABLEMENT 3 HAUSSES EN 2019 ET ÇA CONTINUE EN 2020

Bien que la projection pour 2020 semble un peu loin, il se trouve peu d’économistes qui estiment qu’il n’y aura pas d’augmentation le 24 octobre prochain. Pour 2019 le concert continue. Ils ne sont peut-être pas tous d’accord sur le nombre d’augmentations, mais la plupart affirment qu’il y en aura plus d’une et peu s’attendent à ce que 2020 demeure stable.

Les observateurs du marché immobilier et hypothécaire adhèrent à ces prédictions. « Les taux d’intérêt vont inévitablement augmenter … Je pense que cela prendra probablement jusqu'en 2020 jusqu'à ce que nous voyions la lumière au bout du tunnel», a déclaré Samantha Brookes, fondatrice d’Hypothèques du Canada. Qui est très au fait de tout ce qui se passe sur le marché torontois qui a une si grande influence sur tout le marché canadien.

 

LE NOUVEL ACCORD DE LIBRE-ÉCHANGE MAINTENANT SCELLÉ, LES INCERTITUDES SONT MOINS GRANDES QUANT À UNE AUGMENTATION

Comme notre prévision du taux directeur de la Banque du Canada tablait déjà sur la conclusion d’un accord de libre-échange modernisé avec les États-Unis et le Mexique, elle n’a pas changé. Nous continuons de prévoir une hausse des taux par la BdC en octobre et trois autres en 2019. Comme d’habitude, ce scénario de base comporte des risques de hausse et de baisse. D’une part, l’inflation pourrait se révéler plus forte que le prévoit la BdC, forçant M. Poloz à adopter une attitude plus énergique en 2019. Après tout, le chômage est bas et nous projetons une croissance supérieure au potentiel l’année prochaine à la faveur des mesures de stimulation attendues d’Ottawa.

 

COMMENT SE PRÉVENIR DE CES AUGMENTATIONS

Une réponse simple serait de dire d’acheter ou renouveler votre hypothèque maintenant, mais vous n’êtes surement pas tous prêts maintenant.

Si vous prévoyez faire l’acquisition d’une propriété au cours des six prochains mois, une façon de vous protéger serait de demander une préautorisation de prêt. Donc de geler un taux pour cette période où vous prévoyez acheter. Pour renouveler ou refinancer votre hypothèque, tout dépend de l’échéance et des taux que vous avez. Si votre taux est bas et que vous renouveler dans 2 ans, il y a de bonnes chances qu’il soit préférable d’attendre, sinon pour profiter des taux actuels, le plus tôt sera le mieux.

Les plus récentes tendances hypothécaires

 

NOUS SOMMES MEMBRES DE