Blogue

  1. Les banques canadiennes forment-elles un oligopole?

    En tout cas, c’est ce qu’affirme Scott Davie, propriétaire de Davie Real Estate dans son dernier livre  The GTA Affordable Home Ownership Crisis. Une partie de son argumentaire repose sur la nouvelle ligne directrice B-20 du Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) qui rend plus difficile le changement d’institution financière pour le renouvellement de prêt hypothécaire ou le changement d’institution financière pour votre prêt hypothécaire.

     

  2. Impact de la vente d’un bien immobilier sur vos impôts

    Que ce soit pour la vente d’une résidence principale, d’un chalet ou d’un immeuble à revenu, il est important de connaitre vos obligations fiscales et les déductions qu’il est possible de déclarer pour cette vente. Voici quelques considérations qui pourraient vous intéresser pour chaque type.

     

  3. Qu'est-ce qu'un score de crédit?

    On parle de credit score car c'est l'appelation donnée par les 2 agences nationales qui évalue votre cote de crédit. Cette petite présentation a été montée par Équifax, l'une de ces 2 agences. Un score de crédit est un nombre à trois chiffres, généralement entre 300 et 900, qui représente votre risque de crédit, ou la probabilité que vous payiez vos factures à temps. Un score de crédit est calculé selon les informations contenues dans votre dossier de crédit.

  4. Pourquoi pas un REFINANCEMENT hypothécaire pour mieux respirer

    Plusieurs raisons expliquent pourquoi les propriétaires d’habitations contractent un prêt de refinancement (renégociation d’un contrat de prêt hypothécaire existant). Un refinancement hypothécaire peut correspondre à une somme importante, jusqu’à 80% de la valeur de votre maison moins ce qu’il vous reste à payer et les taux d’intérêt sont généralement plus bas que les autres types de prêt comme une carte de crédit par exemple. Il devient souvent avantageux de consolider la plupart de vos dettes dans un seul prêt hypothécaire et de souffler un peu pour ce qui est des paiements minimums et frais d’intérêt.  

     

  5. URGENCE: Propriétaires d’immeuble CONTRE le Cannabis c’est le 15 janvier 2019
    4 décembre 2018

    Plusieurs propriétaires de logements ne voyaient pas d’un très bon œil la légalisation de la marijuana.  Craignant les plaintes entre locataires et les odeurs imprégnées (les odeurs que dégage cette herbe des plus reconnaissables), ils voulaient avoir la possibilité d’interdire de la fummer au même titre qu’ils le peuvent avec la cigarette. À la base, la loi sur la légalisation autorise les locataires à fumer dans leur logement si le bail ne confirme pas le contraire. Au Québec, le gouvernement a donné une période de 90 jours après la légalisation pour que les propriétaires puissent ajuster le bail pour inclure l’interdiction de fumer le cannabis.

     

Serge Lafrenière Courtier hypothécaire performance

Cet article est signé par Serge Lafrenière

Courtier immobilier et hypothécaire agréé
Propriétaire et dirigeant d'agence

Pour plus d'informations.

Contactez-moi

NOUS SOMMES MEMBRES DE