La Banque du Canada explique sa décision de maintenir son taux directeur à 1.75%

Équilibre économie canadienne

Comme prévue la Banque du Canada n’a pas suivi le mouvement de ses homologues mondiaux en assouplissant sa politique monétaire. Le taux directeur demeure inchangé pour l’instant. Voici les raisons évoquées par l’institution lors de la déclaration politique qui accompagnait la décision.

par Serge Lafrenière le 5 septembre 2019

 

Les décideurs qui ont laissé les taux d'intérêt inchangés, ont déclaré qu'une croissance plus forte que prévu, ainsi qu'une inflation conforme aux objectifs, signifie que les niveaux de relance actuels sont exactement tels qu'ils devraient être. Cela en dépit de l'escalade de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis qui brise la dynamique économique mondiale et d’une prévision de ralentissement de l’économie canadienne au second semestre de cette année. Une décision en marge de la plupart des Banques du genre qui ont plutôt décidées de prévenir les problèmes en baissant leur taux directeur dès maintenant.

 

LES DÉCLARATIONS DE LA BANQUE DU CANADA SUR SA DÉCISION DE MAINTENIR LE TAUX DIRECTEUR À 1.75%

 

L'économie canadienne est proche du potentiel et l'inflation est en ligne avec les objectifs. Cependant, l'escalade des conflits commerciaux et les incertitudes qui en découlent pèsent lourdement sur les économies mondiale et canadienne

 

Dans ce contexte, le degré actuel de stimulation de la politique monétaire reste approprié.

 

Pendant que la banque s'emploie à mettre à jour sa projection à la lumière des nouvelles données, le conseil de direction portera une attention particulière à l'évolution de la situation mondiale et à son incidence sur les perspectives de croissance et d'inflation au Canada

 

PORTRAIT ÉCONOMIQUE DU MOMENT

  • Les taux d'intérêt restent stimulants en termes réels et les coûts d'emprunt ont déjà fortement diminué dans le pays
  • La Banque du Canada a qualifié de «forte» la croissance annuelle de 3,7% du deuxième trimestre canadien, mais a souligné qu'une partie de cette vigueur était probablement temporaire.
  • L'activité du secteur du logement a également rebondi plus rapidement que prévu
  • Le dollar canadien a augmenté de 0,4% pour atteindre 1,3280 $ CA par dollar américain le 4 septembre.

 

 

BAISSE DU TAUX DIRECTEUR À PRÉVOIR DÈS OCTOBRE

Sans être explicite à ce sujet, la Banque du Canada reconnait que l’horizon économique s’obscurcit et qu’il pourrait éventuellement, y avoir baisse de taux prochainement. De nombreux économistes s'attendent en outre à ce que la banque baisse les taux lors de sa prochaine annonce à propos du taux directeur, le 30 octobre prochain. L’accroissement des risques commerciaux et la détérioration de l'économie mondiale devraient rattraper les canadiens.

 

NOUS SOMMES MEMBRES DE