Tendances taux hypothécaires

L'économie canadienne serait-elle plus forte qu'on ne le croit?

economie canadienne forte

Alors que les Banques centrales du monde baissent leurs taux directeurs en prévision d’un ralentissement économique, la Banque du Canada maintient le sien avec aplomb en mentionnant que le Canada est solide au niveau économique. En se basant sur les dernières données économiques et les affirmations de la Banque Centrale, voici en quoi l’économie Canadienne se distingue du reste du monde en ce moment. 

 

Une croissance surprise de 3.7% et un taux de chômage au plus bas

L’économie a surpassé les prévisions en enregistrant une croissance annualisée de 3,7 % au deuxième trimestre, procurant au Canada sa plus solide période de trois mois en deux ans. L’économie a profité d’une hausse des exportations de biens au deuxième trimestre (  produits énergétiques, produits agricoles et de la pêche, minerais non métalliques et aéronefs et de moteurs et de pièces d’aéronef) 

Pour ce qui est du taux de chômage à 5,7 %, il est  près de son plus bas niveau depuis au moins 40 ans. 300 000 emplois de plus depuis le début de l’année. 

Ce qui montre que l’économie canadienne est résilientes face aux chocs et perturbations économiques mondiales.

 

Un taux directeur déjà stimulant par rapport à l’inflation Canadienne

Le taux directeur à 1.75%  reste sous l’inflation canadienne qui elle se situe au seuil des 2%, un chiffre considéré comme idéal par les dirigeants de la Banque Centrale du Canada. C'est une différence majeure avec les Etats-Unis, où l'inflation est inférieure à la cible de la Fed

«La Banque du Canada continuera de mener une politique monétaire appropriée à notre situation», a déclaré récemment M. Schembri «Nous continuerons de fonder nos décisions dans notre cadre politique, en fixant des taux d’intérêt permettant d’atteindre notre objectif en matière d’inflation, en tenant compte des conséquences pour les vulnérabilités financières.»

 

Des taux hypothécaires intéressants et une augmentation des achats de maison

L’Association canadienne de l’immeuble prédit que les ventes nationales de maisons devraient atteindre 482 000 unités cette année, ce qui représenterait une hausse de 5 % par rapport à 2018. Le marché étant soutenu par de bonnes données économiques fortes et des taux d'intérêts avantageux. 

Les taux hypothécaires à long terme ont connu une baisse cette année et la Banque Centrale à même ajusté le taux de référence sur cinq ans que les banques utilisent pour déterminer l’admissibilité des demandeurs d’hypothèque. Il sera donc plus facile de se qualifier pour prêt hypothécaires et à meilleurs taux si l’on considère les taux hypothécaires à long terme actuels. En regardant les taux hypothécaire et le  marché de l’emploi au plus fort, la recherche de maisons ne devrait pas aller en diminuant dans les prochains mois.

 

NOUS SOMMES MEMBRES DE