Prévision d'une baisse de taux?

Bras de fer entre la Banque du Canada et les économistes

La Banque du Canada réduira ses taux d'intérêt deux fois cette année, selon Capital Economics

Cela aidera-t-il l’économie ?? Une choses certaines, ça aiderait l’immobilier dans son ensemble et les premiers acheteurs.

Un ralentissement du marché immobilier sous-estimé

Stephen Poloz, gouverneur de la BdC, a peut-être sous-estimé le ralentissement du marché immobilier et l'impact plus général sur l'économie, a déclaré à BNN Bloomberg, économiste principal pour le Canada, Stephen Brown.

Il a déclaré qu'avec les préventes de copropriétés à Toronto et à Vancouver en 2018, les développeurs ont eu du mal à obtenir des investissements dans de nouveaux projets. Cela, dit Brown, est susceptible d'avoir un impact sur l'emploi et la consommation, ce qui aura un impact important sur la production du pays.

«Les promoteurs de copropriétés doivent vendre environ 70% des unités de leur copropriété avant de commencer la construction, afin de garantir leur financement», a déclaré Brown. «Les mises en chantier actuelles représentent donc des maisons qui ont été vendues, il y a environ 18 mois, comme des unités de pré-construction.»

Il a noté que les chiffres qu'il regarde sont des niches et ne sont pas largement pris en compte.

En ce qui concerne les taux d’intérêt, Brown et son équipe prévoient une chute cette année de 1,75% à 1,25%, ce qui sera facilité par deux baisses de taux.

Les dernière rencontre de Banque du Canada nous ont laisser avec un taux directeur fixe en raison des incertitudes économiques. À chacun des points de presse par contre, elle mentionnait sa confiance dans le futur de l'économie canadienne et la nécessité d'augmenter les taux en conséquence. 

Conclusion

Il y a d'un côté des  économistes qui croient que la BduC est trop optimiste et que de baisser les taux aiderait l'économie et de l'autre la BdC qui garde son taux fixe et attend le bon moment pour l'augmenter. Qui a raison dans ce bras de fer sur l'évaluation de l'économie canadienne et du taux directeur? Nous préférons également les taux bas, mais au final, c'est la Banque du Canada qui dicte la mesure. Pour qu'il y est d'une baisse de taux, il faudrait que celle-ci tienne compte du marché immobilier et ses dernières constatations était surtout en fonction de l'économie mondiale et de l'endettement des canadiens. Sous cet angle, il pourrait même y avoir augmentation des taux comme c'est annoncé à évaluation. Il est donc probablement préférable de profiter des taux actuels stables. 

Suivez l'évolution des taux et les tendances hypothécaires sur Performance Hypothécaire

 

 

NOUS SOMMES MEMBRES DE